AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 350 ans d'Histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
aida
Chouchou du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1621
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: 350 ans d'Histoire   Sam 27 Sep - 0:36

350 ans d’histoire



L’île est inhabitée jusqu’au milieu de XVII e siècle. Elle est alors une escale sur la route du commerce, appréciée en raison de l'abondance d’eau douce qu’elle offre à proximité immédiate des rivages. Elle reçoit ainsi la visite de nombreux navigateurs, arabes, portugais, anglais. On la trouve sur de nombreuses cartes, sous différents noms.

Les Français lui trouvent une première utilité : elle servira de prison, ou plutôt de lieu de relégation pour les mutins indésirables à Madagascar. Le Royaume de France tentait alors de prendre pied dans le sud de la Grande Ile située 700 km plus à l'Ouest. En l'an de grâce 1638, la petite île volcanique devient Bourbon, "possession du roy". Il avait suffi pour cela de planter sur son littoral une pierre gravée, qui appartient aujourd'hui à la commune de... La Possession !

Les premiers mutins débarquent en 1643. Ils découvrent une prison de rêve, regorgeant de forêts, de gibiers, de rivières. Les premiers colons s'installent vers 1663, accompagnés de serviteurs malgaches.

Jusqu'à sa faillite en 1767, la Compagnie des Indes Orientales gère l’île d'une main de fer. Tandis que la culture du café se développe, le système de l'esclavage se met en place.
Les colons blancs achètent leur main d'œuvre à des négriers, qui arrachent hommes, femmes et enfants aux côtes malgaches et est-africaines. La population blanche des origines, qui avait commencé à se métisser avec ses premiers serviteurs de couleur, femmes malgaches ou indo-portugaises, devient minoritaire.

Les plantations de café disparaissent vers la fin du XVIIIe siècle. Elles sont dès 1815 remplacées par les champs de canne à sucre.

C’est sous la Révolution que l’île change de nom : les Sans-culottes la rebaptisent Réunion, en mémoire de la rencontre des troupes révolutionnaires à Paris en 1790.
L’île passera brièvement sous contrôle anglais, de 1810 à 1815, puis sera finalement rendue au Roi de France.

L' île redevenue Bourbon prospère au XIXe siècle grâce à la canne à sucre. Le "roseau sucré" fait la fortune de la colonie. La lointaine France achète à prix d'or les pains de sucre moulés dans des dizaines d'"usines" attenantes aux propriétés coloniales. Les grands domaines s'étendent, les cirques se peuplent, l'intérieur montagneux de l'île est progressivement mis en valeur.
L'esclavage est aboli en 1848, mais la canne nécessite toujours plus de main d'œuvre : on fait alors appel à des volontaires indiens et africains, dont les conditions d'existence seront bien proches de celles des esclaves…
La société de plantation perdure jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, au rythme des crises de l'économie sucrière.

De nouvelles cultures apparaissent progressivement. Une orchidée aux formes de liane notamment, importée d'Amérique, fait naître des rêves d'opulence chez les colons : cette nouvelle plante n’est autre que la vanille ! Ses gousses séchées font très vite fureur sur le Vieux Continent.
Elle se reproduit cependant assez mal dans l'île, jusqu'au jour où un esclave de Sainte-Suzanne, Edmond Albius, résout le problème de fécondation des fleurs de vanilliers d’un simple geste de la main.
Les champs de vanille peuvent désormais s’étendre et c’est ainsi que le label "Bourbon" devient une référence mondiale, et l’est encore aujourd'hui.

La Réunion découvre également à cette époque qu'elle peut produire des géraniums et du vetiver qui, une fois distillés, donnent des huiles essentielles très appréciées des grands parfumeurs. De nouvelles cultures délicieusement odorantes prospèrent dans les hauteurs propices de l'Ouest et du Sud.

Mais les cours tendent à baisser et la richesse de la terre, malheureusement, ne profite pas à tous… La population d’alors souffre dans une colonie oubliée : la France préfère miser sur l'immense Madagascar toute proche.

Le 19 mars 1946 cependant, l'île obtient le statut de Département d'Outre-Mer, devenant ainsi française à part entière.
Un mouvement d’essor s’amorce puis s'accélère à partir des années 60 : la Réunion s'équipe, la jeunesse s'éduque, l'économie se développe et se diversifie. Le niveau des infrastructures locales n'a aujourd'hui plus rien à envier à la plupart des départements de métropole. Depuis le milieu des années 90, le tourisme est l’une des principales ressources de l’île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie
Webmiss et Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3797
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: 350 ans d'Histoire   Sam 27 Sep - 13:56

Merci pour toutes ces riches informations

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.emilie-web.forumactif.com
Night Club Emilie
Etoile brillante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 37
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: 350 ans d'Histoire   Sam 27 Sep - 16:00

Très intéressant, cet article.
On en sait un peu plus sur La Réunion avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nightclub.emilieminatchy
john
Etoile brillante
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 76
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 350 ans d'Histoire   Lun 1 Déc - 20:38

Ci-après article sur la prochine émission de FRANCE o le 06 décembre.

Télévision citoyenne, France Ô se Samedi 06
fait fort de contribuer au débat décembre
09.00
concernant le développement durable
et de réfléchir aux thèmes qui agitent
la planète. Chaque semaine, ce nou-
veau rendez-vous de 52 minutes se
nourrit des expériences et des initiati-
ves de l’Outre-mer, précurseur en ma-
tière de sauvegarde de son
environnement. L’émission est
construite autour d’un documentaire
de 26 minutes qui est ensuite analysé
et débattu par des experts en plateau.
Ce débat, animé par Stéphane Po-
crain et Yves Leers, a pour objet de
compléter et élargir la réflexion enga-
gée par le documentaire. L’émission
comporte également une «chronique
blog» animée par Grace Daya.
Ce troisième numéro est consacré aux
plantes envahissantes à La Réunion.
Cette île de l’Océan Indien possède un
écosystème unique au monde. Cette
biodiversité particulière, souvent endé-
mique est de plus en plus menacée
par l’introduction de plantes exotiques
qui s’acclimatent si bien qu’elles enva-
hissent les milieux naturels et en me-
nacent les espèces d’origine. Si ce
constat est bien connu, comment éta-
blir la frontière entre bonne et mau-
vaise biodiversité, patrimoine naturel
et culturel, le beau ou le rentable ?
Pour débattre du sujet, Gilles Clé-
ment, paysagiste et écrivain, et Tho-
mas le Bourgeois, «malherbologue»
au CIRAD (Centre de coopération in-
ternationale en recherche agronomi-
que pour le développement), seront
sur le plateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 350 ans d'Histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
350 ans d'Histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» l'histoire des Dobro et National
» Pourquoi l'histoire et la déco de PiB ne collent pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum référence d'Emilie Minatchy :: Mily c’est qui ? Une métisse underground ! :: Une île, son ailleurs => La Réunion, ses infos-
Sauter vers: